Accueil Non classé Au Revoir, Michel !

Au Revoir, Michel !

0
0
32
MichelHdalgo

Au Revoir Michel !

Ce n’est pas sans émotion et une pointe de nostalgie que j’apprends le décès de Michel Hidalgo, aujourd’hui…

J’avais eu le grand privilège de faire sa connaissance en 1990 alors qu’il était le Manager Général de l’OM sous l’ère Tapie.

J’avais découvert à cette occasion, un homme d’une gentillesse et d’une humilité absolue – qui avait spontanément accepté de devenir le Parrain d’Eurofoot’90, le 1er Tournoi International de Futsal réunissant les plus prestigieuses « Ecoles de Commerce » d’Europe venues de France, de Milan, Barcelone, Berlin, etc…

Je n’oublierai jamais ce premier rendez-vous, un matin à son arrivée, dans son vaste bureau du Siège de l’OM, au cœur de cette somptueuse bâtisse bourgeoise, à quelques encablures du Stade Vélodrome.

Après qu’il nous eut fait assoir, son Assistante avait pénétré dans la pièce, s’était approchée de lui et comme un sommelier présenterait un grand vin dans un restaurant étoilé, s’était penchée vers lui en tendant un plateau argenté sur lequel était soigneusement plié un journal.
- « La Presse, Monsieur »… lui avait-elle susurré à l’oreille !

Si certains considèrent qu’ils doivent posséder une Rollex avant 40 ans pour avoir réussi leur vie, je m’étais dit ce jour-là que si, une fois dans mon existence, je pouvais jouir du même cérémonial pour ouvrir le journal « L’Equipe », je ne serais pas loin d’avoir réussi la mienne…

Face aux jeunes apprentis-businessmen empruntés et intimidés qu’il avait face à lui, « Michel » nous avait demandé de l’appeler par son prénom et avait ouvert instantanément son téléphone pour attirer en « Guest-Star » la première génération du Variétés Club de France qui comptait dans ses rangs Platini, Giresse, Larqué, Janvion, Pécout, Domergue… puis son carnet d’adresse pour convaincre un de ses contacts de devenir notre principal Sponsor.

Je me rappelle de cette « Conférence de Presse » au « Club Pernod Ricard » – dite la « Maison du Pastis » – qui surplombe le Vieux-Port où, sur son nom, « Michel » avait réuni face à nous toute la Presse locale incrédule à l’idée que ces stars du football puissent répondre à l’invitation de simples étudiants… et nous, tétanisés face aux caméras !

Je me rappelle du Palais des Sports de Marseille et de ces « Pom-pom girls, Bac+5 » aux yeux équarquillés : Marie-Do, Laure-Em, Mousse, Valérie, Marlène etc…

Je me rappelle de cette photo où Magic-Manu n’osait pas bouger sur le banc entre Platini et Larqué pendant que j’étais assis à la droite de Jean-François Domergue.

Je me rappelle enfin de Caro, l’égérie de la Promo, posant aux côtés de « Michel » sans savoir vraiment qui était le plus fier des deux…

Pendant des années, nous étions restés en contact à travers un courrier de temps de temps et parfois un appel…

« Michel » m’avait guidé dans mes premières années avec souvent un bon conseil et toujours beaucoup de bienveillance.

Puis nous nous étions perdus de vue jusqu’à ce que je l’aperçoive un dimanche au Vélodrome assis à une table de partenaires, le regard fixe… il y a un peu plus de 2 ans.

Je n’ai pas osé m’approcher et j’ai compris ce jour là que la nouvelle qui m’attriste aujourd’hui viendrait un jour prochain …

J’ai compris aussi lorsque j’ai observé – il y a seulement quelques jours – tous les vainqueurs de l’Euro 1984 réunis autour de lui, que l’hommage qui lui était ainsi rendu était une dernière occasion de célébrer le premier Entraîneur qui ait donné à la France un titre International après la Coupe du Monde inoubliable de 1982 en Espagne… la colère face au Cheick Koweïti à Valladolid et les larmes de Séville !

Je suis convaincu que pour un homme aussi sensible et généreux, avoir donné autant de bonheur autour de lui est le gage d’une vie réussie…

Repose en Paix, Michel !

  • Nous les privilégiés

    Nous les « Privilégiés »…

    Nous, les « privilégiés » … L’heure est aux expérimentations nouvelles et j’ai décidé de p…
  • Home Office

    « Home Office … »

    « Home-Office … » La période que nous traversons pose avec insistance la question du fameu…
  • Clem2

    Ma Princesse..

    Ma Princesse, Aussi loin que je me souvienne, j’ai l’image d’une petite fille fière et dét…
Charger d'autres articles liés
  • Nous les privilégiés

    Nous les « Privilégiés »…

    Nous, les « privilégiés » … L’heure est aux expérimentations nouvelles et j’ai décidé de p…
  • Home Office

    « Home Office … »

    « Home-Office … » La période que nous traversons pose avec insistance la question du fameu…
  • Clem2

    Ma Princesse..

    Ma Princesse, Aussi loin que je me souvienne, j’ai l’image d’une petite fille fière et dét…
Charger d'autres écrits par 21math02
  • Nous les privilégiés

    Nous les « Privilégiés »…

    Nous, les « privilégiés » … L’heure est aux expérimentations nouvelles et j’ai décidé de p…
  • Home Office

    « Home Office … »

    « Home-Office … » La période que nous traversons pose avec insistance la question du fameu…
  • Clem2

    Ma Princesse..

    Ma Princesse, Aussi loin que je me souvienne, j’ai l’image d’une petite fille fière et dét…
Charger d'autres écrits dans Non classé

Laisser un commentaire

Consulter aussi

Mon Fils…

Mon fils, Pour certains le Bac est une formalité. Pour d’autres, le fruit d’un…