Accueil Non classé Ma Princesse..

Ma Princesse..

0
0
45
Clem2

Ma Princesse,

Aussi loin que je me souvienne, j’ai l’image d’une petite fille fière et déterminée qui sait où elle va et ne s’en laisse pas compter.

Entre tes 2 frères, tu avais sans doute besoin d’affirmer ton caractère pour trouver ta place et « exister » … mais je crois que tu n’as jamais eu à forcer beaucoup ta nature !

Je suis tombé sous le charme dès le premier jour, de ton regard clair et volontaire et de cette personnalité incroyable…

Tu m’as hypnotisé en un instant, et j’ai plaisir encore aujourd’hui à me laisser bercer par cette sensation.

Rien ne te rassasie, quelle énergie !

Depuis qu’autour d’un bac à sable, tu as décidé, sans que l’on ne sache vraiment pourquoi, de devenir « Directrice d’Hôtel » – en répartissant les différentes tâches et missions entre tes copines d’alors, j’ai compris que tu étais pour toujours un de ces leaders qui inspirent et entraînent.

Cette idée ne t’a jamais quittée… et à l’heure où la plupart des ados de ton âge hésitent encore entre diverses voies improbables ou même opposées, tu es restée sur ta ligne initiale avec une détermination sans pareille.

Lorsque tes camarades se demandaient encore il y a quelques semaines comment renseigner « Parcoursup », tu avais choisi UNE école et une seule pour préparer ton avenir et suivre TON projet.

Comme dans tout ce que tu entreprends, tu t’es mobilisée et donné les moyens de réussir – sans jamais négliger tes amitiés indéfectibles, tes loisirs et tes projets multiples et de toutes sortes qui épuisent tout un chacun à leur simple énumération.

Certes, au moment d’affronter le Concours d’entrée, tu avais le sentiment de « jouer ta vie » selon tes termes – puisque tu avais décidé de ne miser que sur UN objectif et un seul : celui que tu avais choisi et qui t’anime.

Sincèrement, je n’ai jamais vraiment tremblé car j’ai compris depuis longtemps que lorsque tu décides quelque chose, rien ni personne ne t’arrête.

Je n’ai donc pas été beaucoup plus étonné lorsqu’après les résultats du Concours et au moment de confirmer ton inscription, la préposée en découvrant tes notes s’est extasiée, en avouant qu’elle en avait rarement vu d’aussi brillantes !

Pourtant, je suis profondément convaincu que ton énergie, ton sens de l’initiative, ta force de vie, ta capacité à entreprendre, ta loyauté et ta fidélité à tes convictions et à tes proches dépassent de bien loin ton intérêt pour le « scolaire ».

Jusqu’ici, tu avais d’ailleurs effectué une scolarité convenable – mais sans excès, portant « ailleurs » tes priorités.

Ces enseignants qui au cours de ta scolarité te l’ont rappelé avec insistance – voire avec une forme de mépris – ne savaient pas à qui ils s’adressaient : ma princesse Clémentine Juvé est fière et susceptible !

Elle se mue en véritable « machine » – en « bulldozer » devrais-je dire, lorsqu’elle se fixe un objectif.

Après seulement quelques mois de mobilisation intense et un pari insensé qui te ressemble tant, tu récoltes donc aujourd’hui le fruit de cette détermination et de cette farouche volonté de prouver à « la terre entière » – mais plus encore à ces enseignants qui se sont sans doute trompé de voie ou de vocation – qui tu es, et ce que tu « vaux ».

Pourtant, rien, mais vraiment rien, ne t’y obligeait puisque depuis le mois de février ton avenir post-Bac était déjà tout tracé et le simple parchemin suffisait à t’ouvrir les portes de cet avenir qui te stimule tant.

Pour autant, cette MENTION TRÈS BIEN qui vient couronner aujourd’hui cette scolarité que tu as si souvent jugée théorique et interminable est une illustration de ton pourvoir de mobilisation et de ta détermination.

Je ne sais pas ce que l’avenir te réserve.

Je ne sais pas où les chemins de la vie pourront te conduire.

Mais n’oublie pas de prendre soin de toi, de te réserver des moments de repos même si tu aimes à dire que tu te reposeras quand tu seras morte !

N’oublie pas d’aimer et de te consacrer à l’essentiel…

Continue de voyager et de dévorer le Monde à pleines dents comme tu l’as déjà fait aux 4 coins du Globe avant d’avoir même 18 ans…

Moi, je sais en tous les cas le bonheur et la fierté d’être ton père… et il me tarde de connaître la suite de l’histoire, entre impatience et admiration !

Papa

  • Nous les privilégiés

    Nous les « Privilégiés »…

    Nous, les « privilégiés » … L’heure est aux expérimentations nouvelles et j’ai décidé de p…
  • Home Office

    « Home Office … »

    « Home-Office … » La période que nous traversons pose avec insistance la question du fameu…
  • MichelHdalgo

    Au Revoir, Michel !

    Au Revoir Michel ! Ce n’est pas sans émotion et une pointe de nostalgie que j’apprends le …
Charger d'autres articles liés
  • Nous les privilégiés

    Nous les « Privilégiés »…

    Nous, les « privilégiés » … L’heure est aux expérimentations nouvelles et j’ai décidé de p…
  • Home Office

    « Home Office … »

    « Home-Office … » La période que nous traversons pose avec insistance la question du fameu…
  • MichelHdalgo

    Au Revoir, Michel !

    Au Revoir Michel ! Ce n’est pas sans émotion et une pointe de nostalgie que j’apprends le …
Charger d'autres écrits par 21math02
  • Nous les privilégiés

    Nous les « Privilégiés »…

    Nous, les « privilégiés » … L’heure est aux expérimentations nouvelles et j’ai décidé de p…
  • Home Office

    « Home Office … »

    « Home-Office … » La période que nous traversons pose avec insistance la question du fameu…
  • MichelHdalgo

    Au Revoir, Michel !

    Au Revoir Michel ! Ce n’est pas sans émotion et une pointe de nostalgie que j’apprends le …
Charger d'autres écrits dans Non classé

Laisser un commentaire

Consulter aussi

« Home Office … »

« Home-Office … » La période que nous traversons pose avec insistance la question du fameu…